Au procès Fillon en appel, l'Assemblée nationale réclame à nouveau un peu plus d'un million d'euros

Au procès Fillon en appel, l'Assemblée nationale réclame à nouveau un peu plus d'un million d'euros

Publié le 24/11/2021 à 11:56 - Mise à jour à 16:54
© Thomas COEX / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Au procès en appel des époux Fillon, l'Assemblée nationale a réclamé mercredi, comme en première instance, le remboursement d'un peu plus d'un million d'euros si les emplois litigieux d'assistante parlementaire de Penelope Fillon étaient jugés fictifs.

Seule partie civile devant la cour d'appel de Paris, l'Assemblée entend simplement demander "la récupération des sommes qui ont été soustraites de son budget" si la cour d'appel estime qu'il y a bien eu "détournement de fonds", a résumé son avocat, Me Yves Claisse.

"La constitution de partie civile de l'Assemblée nationale n'est pas un acte de vengeance" mais "une présence technique inspirée par la protection des deniers publics", a-t-il insisté.

En cas de condamnation, l'Assemblée a réclamé aux trois prévenus de rembourser un total de 1.081.219 euros, a indiqué son confrère Ali Derrouiche.

L'institution avait demandé et obtenu cette même somme lors du jugement rendu par le tribunal correctionnel en juin 2020.

Elle correspond aux rémunérations perçues par Mme Fillon entre 1998 et 2013 augmentées des cotisations salariales et patronales: 401.230 euros pour la période où elle avait un contrat d'assistante avec son époux et 679.989 euros pour celle où elle collaborait avec l'ancien suppléant de François Fillon devenu député, Marc Joulaud.

Le réquisitoire du parquet général est attendu lundi.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'ex-Premier ministre François Fillon (d) et son épouse Penelope Fillon arrivent au palais de justice de Paris pour leur procès en appel, le 22 novembre 2021

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-