Robert Ménard implore Zemmour et Le Pen de s'unir pour la présidentielle

Robert Ménard implore Zemmour et Le Pen de s'unir pour la présidentielle

Publié le 16/10/2021 à 20:11 - Mise à jour à 22:38
© Christophe SIMON / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Béziers

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Le maire d'extrême droite de Béziers (Hérault) Robert Ménard, qui avait invité le polémiste Eric Zemmour samedi, l'a imploré, ainsi que Marine Le Pen (RN), de "se retrouver en février prochain" pour s'unir avant la présidentielle.

"Faire l’union des droites, c'est être capable de faire passer la France avant l’ego des uns et des autres", a plaidé M. Ménard devant 1.200 personnes réunies dans une salle de Béziers pour voir Éric Zemmour.

"Je demanderai, je souhaiterai, j’implorerai, que vous deux, toi et Marine, Marine et toi, de se retrouver en février prochain, chacun sait que c'est à ce moment-là que les choses se cristallisent", a-t-il demandé.

Robert Ménard, qui avait déjà promis de soutenir Mme Le Pen en 2022, a demandé qu'à cette échéance de février "celui qui à ce moment-là sera derrière l’autre accepte de se retirer".

Après son intervention, Éric Zemmour, dont la candidature à l'élection présidentielle est toujours hypothétique, a remercié Robert Ménard de ses "sages conseils".

"Mais nous sommes en octobre, nous ne sommes pas encore en février", a-t-il ajouté. "J’ai un peu de mal à me retirer alors que je ne me suis pas encore présenté".

"Ce n'est pas mon sujet. Mon sujet, c'est défendre mes idées et être entendu par un maximum de gens. Je ne suis pas dans une logique partisane. L'élection présidentielle au suffrage universel ce n'est pas une élection pour être Premier ministre", a-t-il ensuite développé devant un groupe de journalistes qui l'interrogeaient sur l'appel que lui a lancé Robert Ménard.

"Quand je dis Marine Le Pen ne gagnera jamais, je dis ce que tout le monde sait (...) Avant que je ne sois pris en compte par les sondages, on avait une Marine Le Pen très haut mais incapable de gagner le second tour et on avait un candidat de droite incapable d'atteindre le second tour car Marine Le Pen était trop haute. Et M. Macron attendait tranquillement son second tour (...) et il allait gagner. C'est ça que ma présence a bouleversé", a-t-il ajouté, sans vouloir dire s'il sera ou non candidat.

Eric Zemmour talonne Marine Le Pen dans le sondage Ifop Fiducial pour le Figaro publié vendredi, derrière Emmanuel Macron, toujours en tête dans les intentions de vote.

Lundi, plusieurs personnalités du Rassemblement national (RN) avaient appelé Éric Zemmour à "ne pas diviser le camp national" face au "fossoyeur" Emmanuel Macron.

Fréquemment poursuivi en justice pour des déclarations controversées, Éric Zemmour a été plusieurs fois relaxé mais aussi condamné pour provocation à la discrimination raciale en 2011 et pour provocation à la haine envers les musulmans en 2018.

Auteur(s): Par AFP - Béziers

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le maire d'extrême droite de Béziers (Hérault) Robert Ménard (D) et le polémiste Eric Zemmour, le 16 octobre 2021 à Béziers

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-