Salaires: beaucoup d'augmentations début 2022, selon le président du Medef

Salaires: beaucoup d'augmentations début 2022, selon le président du Medef

Publié le 15/11/2021 à 09:04 - Mise à jour à 09:06
© Eric PIERMONT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Beaucoup d'entreprises augmenteront les salaires début 2022 face à la pénurie de main-d'oeuvre et à l'inflation, a estimé lundi le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux.

"Il y a, je pense, beaucoup d'entreprises qui augmenteront les salaires, parce que, d'abord, les salaires en 2020 et 2021 ont été peu augmentés, parce qu'il y a de l'inflation, et parce qu'on a du mal à recruter", a déclaré M. Roux de Bézieux sur RTL.

"Ce qui me remonte, c'est le fait que les salariés du privé attendent, après deux ans d'efforts, leur juste récompense", a également dit le président de la première organisation patronale française, dont les entreprises adhérentes comptent plus de 9 millions de salariés.

"Il y a des accords d'entreprise, il y a des négociations. Il y a, en ce moment, 57 branches qui négocient et il y aura beaucoup de négociations en début d'année", a-t-il détaillé.

"Il y a aura des augmentations de salaires significatives dans la restauration, je pense, parce qu'il y a une négociation qui est en cours", a cité en exemple Geoffroy Roux de Bézieux, ajoutant toutefois que "le problème qu'il y a derrière, c'est qu'il faut pouvoir augmenter les prix".

Il a ajouté que "la bonne nouvelle, c'est que les résultats 2021 des entreprises vont être très bons et donc, mathématiquement, la participation et l'intéressement - qui ne couvrent que 50% des salariés - vont augmenter".

Il y aura aussi "beaucoup de primes - ce qu'on a appelé la prime Macron (défiscalisée, ndlr) - qui seront versées dans beaucoup d'entreprises", a encore prédit le président du Medef.

M. Roux de Bézieux a qualifié la prime d'activité de "trappe à augmentation de salaires", car "à chaque fois que vous augmentez les salaires, sous forme d'heures supplémentaires ou d'augmentation (du salaire horaire), la prime diminue".

Selon lui, "c'est une bonne solution de court terme parce qu'elle permet de maintenir le pouvoir d'achat mais c'est une mauvaise solution de long terme".

Il enfin regretté que "les appels d'offre qui sont faits par l'Etat, et il faut le dire aussi par les grandes entreprises, sont toujours sur le prix", plaidant pour "sortir de l'économie low-cost".

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, au siège de l'organisation patronale à Paris, le 10 novembre 2021

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-