Michel Drucker sur Laurent Delahousse: "inadmissible" pour France Télévisions

Michel Drucker sur Laurent Delahousse: "inadmissible" pour France Télévisions

Publié le 06/07/2018 à 08:46 - Mise à jour à 08:52
© BERTRAND GUAY / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La direction de France Télévisions aurait sévèrement recadré Michel Drucker suite à ses propos sur Laurent Delahousse. En conflit avec son collègue sur les cases horaires du dimanche, il a déclaré que celui-ci n'est "pas un mec bien".

La direction de France Télévisions n' aurait pas apprécié les propos de Michel Drucker sur son collègue Laurent Delahousse. Il faut dire que l'animateur historique du service public n'y a pas été de main morte pour régler ses comptes avec le présentateur du JT. Le tout sur fond de critique du "jeunisme" de sa chaîne qui a déjà causé des frictions internes.

Dans une interview accordée au Parisien et publiée mercredi 4, Michel Drucker est notamment revenu sur la restriction de son temps d'Antenne et le déplacement de sa case horaire. La saison prochaine, Vivement dimanche prochain sera supprimé mais Vivement dimanche reviendra, de 14h à 16h.

La case stratégique de "l'acces prime-time" (entre 18h et 20h) échappe donc totalement à Michel Drucker. Il l'avait déjà en partie perdue au profit de 19h le dimanche de Laurent Delahousse. Et c'est ce point qui l'avait mis en colère, ainsi que les méthodes de son collègue.

Voir: Michel Drucker tacle Laurent Delahousse, "pas un mec bien"

"De toute ma vie, je n’ai jamais critiqué un confrère, j’ai été d’une loyauté et d’une fidélité indéfectible au service public. Mais là, c’en est trop. Parce que Laurent Delahousse n’est pas un mec bien. Il a demandé ma place pendant près de dix ans. Chaque saison, il menaçait la direction de partir s’il n’avait pas le 19 heures alors que j’étais une locomotive pour son journal", a-t-il déclaré au Parisien, ajoutant que Laurent Delahousse: "a été d’une inélégance incroyable. C’est même le ballon d’or de la discipline. Et en interne, je ne suis pas le seul à le penser. À l’époque, je lui ai écrit. Il a essayé de me faire croire qu’il était la courtoisie incarnée. Je n’ai aucune rancune, mais j’ai de la mémoire".

Selon le quotidien, Takis Candilis, le numéro 2 du groupe audiovisuel, a envoyé un SMS immédiatement après la parution de cette interview jugée"inadmissible".

Publiquement, la réaction de la chaîne est plus diplomate: "Il faut raison garder. La direction de l'information salue le travail de Laurent Delahousse, une figure emblématique et respectée de France Télévisions, de ses équipes et de la rédaction. Chacun a sa place et son rôle sur le service public", a ainsi tweeté Yannick Letranchant, directeur de l’information de France 2.

Depuis plus d'un an, plusieurs présentateurs historiques ont taclé la politique de France Télévisions ou certains collègues , affirmant que leurs scores ou la qualité de leurs émissions ne sont pas pris en compte dans l'octroi des créneaux, les chaînes leur préférant systématiquement les animateurs et concept plus "jeunes" afin de renouveler son image et séduire un autre public.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Laurent Delahousse n’est pas un mec bien", avait déclaré Michel Drucker.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-