Congrès du PS: Jean-Christophe Cambadélis souhaite créer "une alliance populaire à gauche"

Auteur(s)
MM
Publié le 12 avril 2015 - 17:52
Mis à jour le 13 avril 2015 - 10:25
Image
Jean-Christophe Cambadélis.
Crédits
©Philippe Wojazer/Reuters
Jean-Christophe Cambadélis se pose désormais en rassembleur de la gauche.
©Philippe Wojazer/Reuters
Jean-Christophe Cambadélis était l'invité du Grand Rendez-vous Europe 1/Le Monde/iTélé. Il est revenu sur le ralliement de Martine Aubry à la motion qu'il défend et sur l'orientation de cette dernière.

Désormais favori à sa propre succession pour le Congrès du parti socialiste de juin prochain, Jean-Christophe Cambadélis se pose en rassembleur de la gauche. Invité du Grand Rendez-vous Europe 1/Le Monde/iTélé, le Premier secrétaire du PS souhaite conduire une formation qui puisse rassembler "une alliance populaire à gauche".

Et pour ce faire, il pourra compter sur le soutien de Martine Aubry à la motion dont il est le premier signataire. A ce titre, Jean-Christophe Cambadélis a tenu à clarifier la position de la maire de Lille, "Martine Aubry n'a jamais été à la tête des frondeurs, elle ne les a pas inspirés, elle a une orientation politique qui lui est propre, elle a toujours voulu se situer au centre du Parti socialiste".

Revenant sur le fond de la motion qu'il soumettra au vote des militants le 21 mai, le Premier secrétaire du PS a précisé sa position: "les personnalités qui se sont rassemblées sur ma motion partagent trois idées simples: le sens de l’intérêt général de la gauche, la volonté que le gouvernement réussisse dans le redressement du pays, et enfin la nécessité d’avoir un parti socialiste qui ne soit ni social-libéral ni mélenchonisé".

Interrogé à plusieurs reprises sur une candidature de François Hollande à la présidentielle en 2017, Jean-Christophe Cambadélis a botté en touche à chaque fois: "aujourd’hui François Hollande est à sa tâche de président de la République, il n’a pas annoncé sa candidature".

Enfin, le patron du PS a profité de l'antenne pour égratigner le nouveau nom de l'UMP, "Les Républicains": "je trouve cela extraordinaire! Nicolas Sarkozy est à ce point fasciné par Bush qu'il en reprend le sigle. C'est la droite américaine, les mêmes thèmes. Et ils ont même, avec la Droite forte, le Tea party! Nous, nous allons rester socialistes". Ainsi que son dirigeant: "je veux, je veux, je veux… Nicolas Sarkozy, c'est le grand diviseur du pays. Celui qui oppose les uns aux autres dans son propre parti, opposent les Français à tous les niveaux. Son retour s'est fait avec cette logique d'être capable de prendre sa revanche".

Les différentes motions seront soumises au vote des militants socialistes le 21 mai prochain. Puis, le 28 mai, ils départageront les deux motions arrivées en tête la semaine précédente. Le premier signataire de la motion majoritaire deviendra le premier secrétaire du parti. Le congrès entérinera ces votes les 5, 6 et 7 juin à Poitiers.

 

À LIRE AUSSI

Image
Jean-Christophe Cambadélis.
Jean-Christophe Cambadélis: "Je serai candidat au congrès du PS en 2015"
Le premier secrétaire du Parti socialiste était l'invité d'Europe-1 ce vendredi matin. Il s'est notamment déclaré candidat à sa succession lors du prochain congrès du ...
14 novembre 2014 - 09:45
Politique
Image
L'ancien ministre de l'Education Benoît Hamon.
Congrès du PS: Benoît Hamon devrait déposer une motion et lance un appel du pied à Martine Aubry
Benoît Hamon compte faire entendre sa voix au congrès du PS qui se tiendra en juin prochain. Il va déposer une motion et espère le soutien de Martine Aubry.Le futur co...
07 avril 2015 - 14:01
Politique
Image
Jean-Christophe Cambadélis et Martine Aubry.
Congrès du PS: Martine Aubry rallie officiellement Cambadélis et sa motion pro-gouvernement
Martine Aubry a annoncé ce vendredi soir qu'elle se range derrière la motion de Jean-Christophe Cambadélis pour le 77e congrès socialiste de juin prochain. Un soutien ...
10 avril 2015 - 22:50
Politique